lien vers accueil
Voyage 2009 / 2010
Entre juillet 2009 et juillet 2010, nous avons voyagé en Asie et en Afrique à la rencontre de modes de vie traditionnels. Nous nous sommes arrêtés dans 14 villages isolés comptant une centaine d'habitants (10 en Asie et 4 en Afrique) pour y passer une dizaine de jours en moyenne. Un interprète local nous permettait d'engager de vraies discussions. Nous avons analysé les impacts sur l'environnement ainsi que la qualité de vie des habitants de chaque village. Enfin, pour faciliter notre intégration, nous avons offert un petit spectacle aux habitants un ou deux jours après notre arrivée.

Ci-dessous, l'itinéraire que nous avons emprunté. Les points jaunes représentent les village étudiés, les points noirs correspondent à certaines des villes où nous nous sommes arrêtés.

carte grande




   Villages d'Asie :

Ialga (Russie)
Ogoomor (Mongolie)
XiaoChao (Chine)
Aïdi (Chine)
Côc Nghé (Viêt Nam)
Nambonetai (Laos)
Diersonzi (Tibet)
Santar (Nepal)
Capjisa (Bhoutan)
Jagan Ki Dhani (Inde)


   Villages d'Afrique :

Kabadio (Sénégal)
Nounou (Mali)
Manogo (Burkina Faso)
Agonin Kanmé (Bénin)



Consulter notre itinéraire google map

Deux ans de préparation

Nous avons construit ce projet dès le printemps 2007. En été 2008, nous sommes partis 3 semaines en Bosnie pour mener une première étude de mode de vie, dans un village nommé Kulen Vakuf. Nous y avons joué une première version de notre spectacle. Durant l'année précédant le départ, nous avons finalisé notre méthode d'analyse de mode de vie, nous avons développé une vingtaine de partenariats (médias, bourses, événement, etc.), nous avons réalisé une dizaine de représentations publiques de notre spectacle et nous avons organisé les aspects logistiques du voyage (visas, vaccins, prises de contacts pour les villages, etc.).

Philosophie du voyage

Lors de nos déplacements et de nos séjours dans les villages, nous avons vécu proche des habitants, nous nous sommes fondus dans leurs habitudes et leurs coutumes, pour nous enrichir de nos différences. Nous avons fait en sorte au quotidien de conserver une cohérence avec nos convictions écologiques (moyens de transport, alimentation, utilisation de matériel, etc.).

- Les transports : la sobriété

Pour aller d’une étape à une autre, nous avons choisi les moyens de transport locaux en nous attachant à limiter notre impact sur l’environnement. Nous avons adopté l’auto-stop pour la traversée de l’Europe jusqu’en Ukraine. Ce mode de transport peu onéreux permet de faire de belles rencontres.

Pour les voyages intercontinentaux (Asie / Afrique et Afrique / Europe), nous avons voyagé à bord des bateaux de marchandises disposant de cabines pour les passagers. Bien sûr, ce mode de transport présente des désavantages : trajet long, plus cher et plus difficile à trouver que l’avion. Mais son impact sur l’environnement est incomparablement plus faible par passager (entre 30 et 200 fois moins de rejet de gaz à effet de serre que l’avion). Et les voyages en cargo offrent par ailleurs de nombreux avantages : sérénité, opportunité de prendre son temps, rencontres, etc. (voir l'article d'Audrey à ce sujet).

Au final, nous avons parcouru près de 60 000 km, dont les 2/3 en train ou en bateau, en émettant 2.6 tonnes équivalent CO2 chacun.

- La vie sur place : le dialogue

Nous avons créé un dialogue authentique avec les habitants, ce qui a rendu pertinent notre analyse des modes de vie. Dans les village, nous avons pris garde à favoriser une arrivée en douceur sur place, par exemple en rencontrant dans un premier temps le responsable du village. Nous avons ainsi décidé avec lui des modalités de notre séjour dans le village. Les échanges se sont fait avec l'aide d'un guide interprète local.

Dans les villages comme lors de nos étapes entre les régions et pays, nous avons largement favorisé le logement chez l’habitant. Dans les villes, nous avons utilisé le réseau www.couchsurfing.com qui permet aux étrangers de trouver des gens qui prêtent un lit ou un canapé pour quelques nuits.



Bateau
avion



pluriculturel
no bidochon