lien vers accueil
Spectacle

... en forme de voyage

Le spectacle commence par un coup de fil de Ludo au Burkina Faso pour organiser une visite dans un village reculé en Afrique sub-saharienne. Les quatre protagonistes préparent leur voyage, organisent le parcours et prennent des contacts. Et puis ça y est... c'est le départ !

Les scènes s'enchainent, alternance de mimes clownesques, de contes, de projections photos en musique, de saynètes villageoises, de danses et de chants appris au cours du voyage. En 1h30, les quatre acteurs emportent le public à travers les rizières chinoises, les hauts plateaux de l'Himalaya ou encore la brousse desséchée du Sahel.

Le spectacle est ponctué de séquences pédagogiques avec l'intervention d'un professeur omniscient désabusé et de son assistant maladroit, qui donne des définitions, explique au public les impacts des modes de vie sur l'environnement, ou encore creuse la question de la corrélation entre richesse nationale et bonheur des populations.

Le fil conducteur du spectacle est donc le voyage, utilisé comme un moyen d'éveiller l'intérêt et de susciter des émotions chez le spectateur. La diversité des moyens artistiques utilisés donne du rythme et de la dynamique à la prestation qui, alternant entre humour, poésie et informations, capte l'attention du public et le touche dans sa sensibilité.


... porteur de sens

Le voyage est également utilisé comme source d'informations et stimulateur de réflexion. Le spectacle se veut avant tout porteur de sens : il a vocation à transmettre au public ce que les quatre voyageurs ont retiré personnellement de leur voyage, à savoir des informations sur les modes de vie qu'ils ont étudiés, des analyses de durabilité des villages, et des prises de recul et des interrogations sur leur propre mode de vie et leurs aspirations personnelles.

Les acteurs amènent ainsi les spectateurs à réfléchir sur différents sujets : les impacts sur l'environnement de nos modes de vie, leurs conséquences dans d'autres pays, les sources de l'épanouissement personnel, les atouts des villages isolés qui peuvent inspirer le changement de notre société moderne, les notions de liberté et de responsabilité.

La force de INSPIRER... réside dans le fait que ces réflexions sont suscitées mais non imposées. Les acteurs ne se placent jamais en donneurs de leçons : ils font des constats et posent des questions, laissant chacun mener librement sa réflexion. En cela, le spectacle s'adresse à un très large public : chacun y trouve de l'intérêt indépendamment de son niveau de sensibilisation initial.

Au contraire des messages alarmistes très répandus dans les milieux écologistes et qui ont souvent pour conséquence de braquer les interlocuteurs, le message de Dialogue sur Terre se veut positif et plein d'espoir : ils ont confiance dans le fait que chaque personne peut contribuer à la création d'un monde meilleur en suivant simplement sa propre voie de l'épanouissement personnel. Des actions collectives à différentes échelles, locales, nationales ou internationales sont souvent initiées par des personnes qui ont fait d'abord ce chemin personnel.


... inspirateur de changement

L'objectif de INSPIRER... va au-delà d'une sensibilisation: il est réellement de donner envie aux spectateurs de passer à l'action et d'amorcer des changements dans leur mode de vie. Or pour que de tels changements s'opèrent, il est nécessaire qu'ils soient choisis librement et consciemment par chaque personne. Les acteurs cherchent donc à susciter des questionnements chez les spectateurs et à stimuler leur réflexion pour qu'ils y apportent des réponses personnelles.

A plusieurs reprises pendant le voyage, le public est invité à prendre une ou deux minutes pour réfléchir à une question posée et à noter des réponses individuelles sur papier. Ce sont autant d'éléments qui pourront alimenter le contenu du dialogue à la suite du spectacle. Puis chaque spectateur est invité à discuter en tête à tête avec quelqu'un d'autre, ce qui permet de dénouer les langues et de créer un climat de confiance dans la salle.

Les échanges portent ensuite sur des solutions concrètes, positives, qui permettent de mieux s'épanouir tout en limitant ses impacts sur l'environnement. Les acteurs deviennent animateurs de l'échange, les spectateurs deviennent acteurs, un espace de dialogue est créé. Les citoyens présents s'échangent leurs idées, parlent des initiatives qu'ils connaissent, s'apportant mutuellement des solutions, des réponses à leurs besoins individuels.